Adapter sa maison à une perte de mobilité

Que vous soyez propriétaire ou locataire d’un logement, vous souhaitez dans tous les cas en profiter de façon la plus optimale possible. Le plus souvent, il n’y a aucun souci pour cela, mais dans certains cas, un accident de la vie, une maladie ou simplement la vieillesse réduisent notre mobilité, rendant certaines tâches et accès bien plus difficiles.

En effet, outre avec la vieillesse, une perte de mobilité peut aussi intervenir de façon inattendue et brutale, il faudra donc à ce moment-là adapter son domicile à cette situation.

L’essentiel n’est pas de paniquer, puisque des accompagnements et des solutions existent pour de très nombreuses situations. On vous en dit plus dans cet article.

Définir les points bloquants

Si la perte de mobilité arrive soudainement, notamment en cas de maladie ou encore d’accident, il est évident qu’il faut trouver rapidement des solutions pour vous faciliter votre vie quotidienne.

Dans un premier temps, nous vous recommandons de lister l’ensemble des points bloquants de votre logement, pièce par pièce. En effet, on se focalise souvent sur l’accès dans chacune des pièces, notamment si le logement est à plusieurs étages, mais ce point est l’un des plus faciles à rectifier avec l’installation d’un dispositif PMR (personnes à mobilité réduite) tel qu’un monte-escalier ou encore un ascenseur.

Mais une perte de mobilité impacte bien plus que le passage d’une pièce à l’autre. Les tâches de la vie courante deviennent compliquées à gérer, comme simplement cuisiner, se laver, aller aux toilettes, ou encore aller se coucher.

Il y a donc en effet des ajustements à faire dans de nombreuses pièces du logement. Parmi eux, il y a notamment la mise en place d’un lit médical, de la mise en place de barre d’appui ou encore d’une chaise pour s’asseoir dans la douche. Les éléments à utiliser aux quotidiens doivent aussi être accessibles facilement et éviter ainsi des mouvements trop compliqués pour les atteindre.

Être accompagnée dans cette démarche

Aménager son domicile pour l’adapter à une perte de mobilité n’est pas une mince affaire. Cela demande du temps, des compétences, mais aussi un financement non négligeable.

Pour l’aspect temps et compétences, nous pouvons vous recommander de faire appel à des professionnels qui sauront mieux que quiconque vous conseiller sur les meilleures solutions pour répondre à votre perte d’autonomie.

En ce qui concerne l’aspect financier, il existe de nombreuses possibilités de réduire la facture. En cas d’accident de la vie, certaines assurances peuvent prendre en charge une partie ou la totalité des aménagements. Il peut donc être intéressant de les contacter, cela ne vous prendra que quelques minutes.

Il y a aussi la possibilité de bénéficier de crédit d’impôt sur certains travaux, ou d’aides financières via les banques par des prêts à taux réduit, ou encore des associations qui viennent en soutien aux personnes en situation de handicap.

Dans tous les cas, il est important de garder en tête que des solutions et des accompagnements existent pour de très nombreuses situations, et qu’il ne faut donc pas hésiter à se renseigner.

Découvrez d’autres articles en cliquant ce site.

 

Related Posts