Quels sont les effets secondaires de l’Ixprim pour les consommateurs ?

par adm
Effet secondaire Ixprim : que risquent les consommateurs ?

Dans le cadre d’une maladie ou d’un traumatisme, le corps peut parfois faire l’objet de douleurs modérées ou intenses. Face à une telle situation, le professionnel de santé propose généralement au patient des médicaments anti-inflammatoires ou antalgiques. Au nombre d’entre eux figure l’Ixprim. Celui-ci permet de soulager les douleurs que subit le corps et de faciliter la phase de guérison. Cependant, quels sont les risques d’un tel médicament ? Découvrez dans cet article les effets secondaires de l’Ixprim pour les consommateurs.

Qu’est-ce que l’Ixprim ?

Ixprim est un antalgique dont la fonction principale est de soulager la douleur. Il est considéré par l’OMS comme un antalgique de palier II. À ce titre, Ixprim est un médicament prescrit en cas de douleur modérée ou intense lorsqu’un antalgique de palier I comme Doliprane, Aspirine ou Ibuprofène n’est pas efficace.

Le médicament Ixprim fonctionne grâce à la combinaison de deux molécules antalgiques,dont le tramadol et le paracétamol. Le premier est un opiacé qui agit directement sur la perception de la douleur par le cerveau tandis que le second empêche la transmission de la douleur au cerveau.

Quels sont les effets indésirables possibles de l’Ixprim ?

Les effets indésirables de l’Ixprim sont nombreux. Durant le traitement, le consommateur peut afficher différentes réactions qui mettent plus ou moins en péril sa bonne santé.

  • Plus de 10 % des patients présentent très fréquemment des nausées, des vertiges et de la somnolence.
  • 1 à 10 % des patients qui consomment quotidiennement l’Ixprim présentent fréquemment des vomissements, des douleurs abdominales, des ballonnements, des tremblements, des démangeaisons et de la sueur. Ils font aussi l’objet de diarrhée, de constipation, de nervosité, de bouche sèche, de digestion difficile, d’euphorie et d’anxiété.
  • Moins de 1 % des patients présentent peu fréquemment des hallucinations, des fourmillements, des cauchemars, des frissons, des palpitations, des bourdonnements d’oreilles, des malaises, des bouffées de chaleur et des douleurs dans la poitrine. Ils affichent aussi de l’hypertension artérielle, des difficultés à uriner, des éruptions cutanées, etc.
  • Moins de 0,1 % des patients sous Ixprim présentent rarement des convulsions, des malaises, des éruptions cutanées, des troubles de la parole, des problèmes à coordonner les mouvements, une vision floue, des délires, etc.

Certains patients qui consomment l’Ixprim ont également affirmé ressentir des vertiges ou une baisse de vigilance durant la conduite. À cet effet, comme il est conseillé pour le CBD, il est donc important de prendre en compte l’impact de ces effets sur votre quotidien avant de prendre ce médicament. De même, avant de le consommer, il est primordial de se rapprocher d’un médecin afin de bénéficier d’une posologie adaptée pour son utilisation.

Quid des contre-indications de l’Ixprim ?

La consommation de l’Ixprim présente de nombreuses contre-indications. Tout d’abord, il est interdit de consommer de l’Ixprim dans certaines situations. Vous devez donc éviter de prendre ce traitement en cas de :

  • Allergie face au tramadol ou au paracétamol ;
  • Épilepsie non prise en charge par un traitement médical ;
  • Maladie grave du foie comme le cancer ou la cirrhose.
  • Traitement à partir d’Inhibiteurs de la Monoamine Oxydase (IMAO) ;
  • Intoxication par des somnifères ou l’alcool ou encore des médicaments psychotropes.

Il est aussi déconseillé de prendre de l’Ixprim :

  • Si vous prenez déjà un traitement à base de tramadol ou paracétamol ;
  • En cas de troubles hépatiques ;
  • En cas de maladie rénale ;
  • En cas d’épilepsie ;
  • En cas de maladie respiratoire ou pulmonaire ;
  • Si vous prenez des médicaments contre la douleur.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laissez un commentaire